Accueil > Ressources > Le Prix de Rome

Le Prix de Rome

Le Prix de Rome, créé en 1663, est un concours convoité organisé chaque année par l’Académie royale de peinture et de sculpture et ouvert aux élèves de l’École des Beaux-Arts. Le lauréat bénéficie d’une pension et d’une résidence à l’Académie de France à Rome pendant deux à quatre ans afin d’y parfaire sa formation. Morey remporte ce prix en 1831 avec le projet d’un Établissement d’eaux thermalesBains d'eaux thermales, premier grand Prix de Rome de 1831 par Prosper Morey. Le Grand prix d'architecture est organisé à partir de 1720 par l'Académie royale d'architecture sur le même modèle.
Il faut attendre 1740 pour que la présence des architectes y soit régulière. Leur venue coïncide avec l’apparition de « la veduta », un genre qui mêle des éléments pittoresques de la vie quotidienne aux fragments d’architecture antique. Les découvertes des sites de Pompéi, d’Herculanum attirent les érudits. Les voyages à Naples, puis Paestum et en Sicile deviennent inévitables pour les pensionnaires architectes. Ils arpentent, mesurent, tracent des plans et des élévations ; ils font des croquis, des dessins d’aspect, des études ethnographiques.
Cet espace géographique s’ouvre progressivement et s’élargit jusqu’à la Grèce et le Proche-Orient. La mission confiée à l’Académie de France est de former une élite au service de l’État : les pensionnaires doivent copier « tout ce qu’il y a de beau dans Rome » pour accroître les collections royales et fournir des modèles à leurs camarades restés à Paris. Pour s’assurer de la régularité et de la qualité des travaux, l’Académie met en place le système des Envois : des travaux obligatoires fixés suivant des programmes. La collection des prix de Rome d’architecture est conservée à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts. L’œuvre de Morey y figure entre celles de Labrouste et de Victor Baltard.