L'hôtel de ville

Description

Lors de la création de l'hôtel de ville au XVIIIe siècle, quelques pièces au rez-de-chaussée suffisaient largement aux services administratifs, mais, à partir de l’époque révolutionnaire, les services municipaux sont rapidement à l'étroit. C’est pourquoi, en 1861 et 1862, Prosper Morey s’attache à construire un second corps de bâtiment, dans les immeubles que la municipalité vient d’acquérir sur la rue Pierre-Fourier.
Cet édifice abrite les divers services administratifs, ainsi qu’un musée et une école de dessin et de peinture. Une communication est établie entre les deux bâtiments.
Dans la partie occidentale du premier étage, il établit le Grand salon et le « salon de l’Impératrice » (le Petit salon), à l'emplacement des anciens appartements réservés à Stanislas. Toutefois, le duc n'y a presque jamais habité, préférant l’hôtel des Missions (l’actuel Institut d'études politiques, avenue du maréchal de Lattre de Tassigny) pour ses séjours à Nancy.
Les salles de réception sont inaugurées le 17 juillet 1866, en présence de l’impératrice Eugénie et du Prince impérial, au cours des fêtes de la célébration du centenaire du rattachement de la Lorraine à la France.
Aimé Morot, Victor Prouvé et Emile Friant sont par la suite chargés de la conception des décors dans ces salles où sont donnés régulièrement fêtes et banquets.